• Avant - Après : la fontaine de la place de l’église
    Fouesnant. Le premier branchement d’eau potable sur la commune de Fouesnant a été effectué chez un particulier, le 27 janvier 1956. Il faudra encore attendre quelques années pour satisfaire toutes les demandes des familles qui, on peut le comprendre voulaient éviter les corvées d’eau. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

    Pour s’approvisionner, tout un chacun devait aller puiser son eau au puits le plus proche ou à la fontaine publique. Conscient des problèmes sanitaires, en 1883, le conseil municipal a fait construire sur la place du bourg une fontaine publique, dont les eaux proviennent d’une source. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.
     

    Cette fontaine remplaçait avantageusement une autre source d’approvisionnement : la fontaine Saint-Pierre, située derrière l’église. Tant bien que mal, elle servait à l’alimentation des habitants et remplissait le lavoir public. Mais, il était de notoriété publique que la qualité de ses eaux laissait à désirer car elle prend sa source sous le cimetière qui entoure l’église. De plus, la situation de cette fontaine en contrebas des habitations n’était pas faite pour la préserver de l’écoulement des eaux de pluie. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

    En 1804, le maire de Fouesnant demandait de supprimer le cimetière actuel du chef-lieu. La décision de créer un nouveau cimetière dans le Verger du presbytère, devenu alors propriété communale, fut prise en 1910 et celle de transformer l’ancien cimetière entourant l’église en place publique, en 1921.

     

    Depuis 1975, la gestion des eaux (eau potable et assainissement) est confiée à la Lyonnaise des eaux. La commune est approvisionnée par l’usine de Pen al Lenn et, en complément du 1/4 restant consommé par la population, par deux captages d’eau souterraine à Kerourgué et Kerasploc’h.

    François Cosquéric

    « »