• Les phares du Finistère

    Ar Men est isolé au large de l'île de Sein. Il est haut de 33, 50 m et, il a été construit de 1867 à 1881. Automatisé en 1980, auparavant il accueillait un gardien dont la relève devait être assuré tous les 15 jours. Photo. Vincent Mouchel - Ouest-france.

    Tevennec (photo à gauche), perché sur un îlôt rocheux ux abords de l'île de Sein, est haut de 11 m. Automatisé en 1910, fait l'objet d'une réhabilitation. En projet, une résidence d'artistes. Photo. Vincent Mouchel - Ouest-france.

     

     

    La Vieille (photo à droite) de ses 26,90 m fait face à la Pointe du Raz. En 1995, il fut l'un des derniers phares automatisé en France. Photo. Philippe Cherel - Ouest-france.

    Creach (photo à gauche), au large du Finistère à Ouessant, est haut de 54,85 m. Il marque l'entrée dans la Manche.  D'une portée de 63 km, c'est le phare le plus puissant d'Europe. Photo. Vincent Mouchel - Ouest-france.

    Kereon, bâti entre Ouessant et Molène, sur le récif de Men Tensel, mesure 48 m de hauteur. C'est le dernier phare isolé en pleine mer qui, en 1990, a été automatisé. Photo. Vincent Mouchel - Ouest-france.

    Petit Minou (photo à gauche), à Plouzané, est haut de 22 m. Il est automatisé depuis 1989. Il sert d'indicateur pour suivre la route vers Brest. Photo. Vincent Mouchel - Ouest-france.

     Pierres Noires (photo à droite), en mer d'Iroise et au large de Molène domine à 28 m. Depuis 1872, il sécurise la Pointe Saint-Mathieu. Automatisé en 1992, il est contrôlé depuis le phare du Créac'h. Photo. David Ademasl - Ouest-france.

     

    Sur les Côte d'Armor

     

     

     

     

     

     

    Ploumanac'h (photo de gauche) sur la côte de granit rose, construit en 1946, il mesure 15 m. Le phare initial construit en 1860 a été détruit en 1944. Photo. David Ademas - Ouest-france.                                                           Ost-Pic (photo de droite), au large de Plouezec (22) est haut de 15 m et de forme carrée. Depuis 1894, il marque l'enreée sud e la baie de Paimpol. Photo. David Ademas - Ouest-france.

    Heaux de Brehat est le deuxième plus ancien phare français (1834-1840) isolé en mer. Situé au large de Pleubian, à l'entrée Ouest de la baie de Saint-Brieuc, il mesure 57 m. Atomatisé en 1982. Photo. David Ademas - Ouest-france. 

    Sur les côtes d'île et Vilaine

    Grand jardin est un phare de 32,71 m, au large de l'île Cézembre, entre Dinard et Saint-Malo. Il a été automatisé en 1982. Photo. David Ademas - Ouest-france.  

     François Cosquéric - Sources Ouest-france

    « Mélodies Irlandaises »