• Déplacements doux

    Sécurité routière pour tous ?
    Mardi soir, salle du restaurant scolaire, l’assemblée générale de l’association « Gouesnac’h sécurité routière pour tous » a permis de faire le point sur les avancées d’aménagement routier réclamé depuis plus d’un an, après le tragique accident dont a été victime un jeune collégien sur la route départementale (RD 234) reliant le bourg à Moulin-du-Pont. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

    Déplacements doux

    Déplacements doux

     

    Demande d'un arrêt de car scolaire, à Kervern. L'association sollicite Sophie Boyer, conseillère départementale qui, à son tour en fait part à Armelle Huruguen, vice-présidente du Conseil départemental.

    " Le Conseil départemental a déjà été sollicité à plusieurs reprise à ce sujet... " Armelle Huruguen rappelle que" s'il est de la compétence du Conseil départemental de déterminer l'implantation des points d'arrêts de car, en fonction des regroupements d'enfants possibles, il reste de la responsabilité des parents d'assurer la liaison entre domicile et le point d'arrêt... Le Conseil départemental ne réalise pas, de manière générale, d'aménagement d'accotement en rase campagne pour le cheminement des piétons... "

    Trouver le bon interlocuteur. Le président de l'association, Patrick Prevel souligne : " aucune proposition ne ressort de votre courrier pour améliorer quoi que ce soit, alors qu'en date du 31 mars 2009, un document du Conseil général concluait : A terme, pour les lycéens il sera donc nécessaire que la commune envisage la réalisation de cheminements piétons sécurisés en bordure de cette route départementale, compte tenu du développement de l'urbanisation qui y est réalisé. "

    Déplacements douxDeux blessés. " Entre temps, 2 personnes ont failli trouver la mort, " regrette Patrick Prevel. " Une promeneuse heurtée par un véhicule et retrouvée inanimée dans le fossé... et un collégien qui a eu droit à un baptême d'hélicoptère pour le conduire à la Cavale-Blanche. "

    Des propositions en attente de réponses. " Peut-être pourrait-on signaler par un éclairage les arrêts de bus, car l'accès à celui de Kervern n'est pas le seul en cause ; installer des panneaux temporisés signalant un ramassage scolaire ; en quelques endroits ciblés sur la commune réaliser un accotement stabilisé afin que les enfants et les promeneurs puissent cheminer sans risque. "

    François Cosquéric

     

    « Soirée foot »