• Fleurir Gouesnach

    Fleurir la France

    Cette année, la municipalité va tenter d'accrocher une première fleur au panneau d'agglomération du bourg. Il est évident, qu'il faut dissocier l'inscription de la commune et le concours local des jardins.

    Fleurir GouesnachFleurir GouesnachFleurir GouesnachFleurir GouesnachFleurir Gouesnach

    Le jury du concours communal (ci-dessus) des jardins fleuris a donné le classement de l'édition 2016. On retrouve les mêmes inscrits dans un classement sans surprise. Toute la journée de samedi, les membres du jury se sont laissés guidés dans les propriétés par Marcelle et Marie-Thérèse, membres de l’association des Amis des jardins.

    Fleurir Gouesnach


    1re catégorie, jardins jusqu’à 500 m², 1. Catherine Bachman, allée de Menez-Gouesnach ; 2. Marie-Thérèse Durand, route de Pors-Meilloù ; 3. Marie-Thérèse Durand, route de Pors-Meilloù ; 4 ex-aequo, Marie-Thérèse Boudehen, Henriette Fauquet, Philippe Girard et Thérèse saillour.
    2e catégorie, jardins de 500 à 1 000 m² , 1. Marie-Claire Boulic, hent ar Moor ; 2. Stéphane Gourlay, route de l’Odet ; 3. Liliane Maintenay, rue de Pont-Nellis ; 4 ex-aequo, Pascale Marchesin, Didier Le Moaligou et Jérôme Patier.
    3e catégorie, jardins de 1 000 m² et plus, 1. Jean-Claude Chiappa, impasse des Bruyères ; 2. Loïc Helias, hent Meneyer ; 3. Lydie Klucik, route de Pors-Meilloù ; 4 ex-aequo, Armelle Daumezon, Raymond Lijour et Marie-Annick Lunven.
    4e catégorie, parc, 1. Pierre Cornec, chemin de Kerséal ; 2. René Gouzien, hent Roboliou.
    5e catégorie, talus et décoration florale, 1. Élisabeth Hill, route de l’Odet.
    6e catégorie, commerces. Le Colibri ; boulangerie Hélias et supérette Proxi.
    7e catégorie, patrimoine de Saint-Cadou en partie privative (pourquoi pas les abords de la mairie ?).

    François Cosquéric

    « Reuz bihanKermesse de l'APE »