• Fouesnant

    Restitution publique et rencontre

    En amont de la création du spectacle Gaspard de Peter Handke, la compagnie 13/10è en Ut, étudie plusieurs cas d’enfants sauvages. À l’issue d’une semaine de travail sur cette thématique, elle présentera un aperçu de cette analyse et exploration théâtrale.

    La Compagnie 13/10è en Ut a été créée à Rennes en septembre 2001 par Frédérique Mingant et Sylvain Ottavy. Les constantes de la compagnie sont : l’importance accordée au texte et à la dramaturgie, l’acteur comme centre vivant autour duquel tout s’organise, le rapport à l’autre comme endroit privilégié d’interrogation.
     
    La compagnie a régulièrement été accueillie et accompagnée par l’Archipel, scène de territoire pour le théâtre notamment avec Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz (2009), Hôtel Palestine de Falk Richter (2011), Les caprices de Marianne d’Alfred de Musset (2014) et 1984 de George Orwell (2017).


    Vendredi 23 novembre, à 19 h, public adulte (dès 15 ans) à l’Archipel.
    Gratuit, sur inscription.

    Vendredi 23 novembre 2018, averses à Gouesnach                   François Cosquéric


  • Fouesnant

    Conseil départemental : 320 000 € 

    Les décisions du Conseil départemental (commission permanente) de ce mois de novembre permettent au canton de Fouesnant de se voir attribuer plus de 326 703 € de crédits engagés dans différents secteurs.                                Education-jeunesse. Pour la réalisation de travaux de grosses réparations au collège de Kervihan, la participation de 35 000 € concerne l’acquisition de mobilier destiné à la demi-pension.                                                                      Environnement. Le Conseil départemental accompagne la communauté de communes du Pays fouesnantais dans la gestion durable de l’eau potable au travers de 7 374 € de subvention d’investissement et, pour l’assainissement avec 93 600 € de subvention attribuées à la commune de Fouesnant.                             Protection des espaces naturels et des paysages pour tous publics. Une habitante de Fouesnant bénéficie d’une subvention de 185 000 €, suite à sa déclaration d’intention d’aliéner de parcelles situées au lieu-dit « Archipel des Glenan ».                                                                                                         La Communauté de communes du Pays fouesnantais se voit attribuer 3 902 € au titre d’une subvention pour la promotion d’itinéraires de randonnée.                   Sport. Le centre Nautique de Fouesnant Cornouaille est gratifié de 147 € en soutien aux activités nautique.

    Jeudi 22 novembre 2018, pluie à Gouesnach                                 François Cosquéric


  • Fouesnant

    KIDS FOR SEA : projection et rencontre

    À quatre mains. C'est sur ce thème que la Médiathèque de l’Archipel (Fouesnant) diffuse le film réalisé par une famille résidant à la Forêt-Fouesnant, à l’occasion de l’un de ses voyages en voilier.
    Une aventure en famille. Q
    uatre enfants - Léo (8 ans), Gaspard (6 ans), Tanguy (4 ans) et Pauline (2 ans) accompagnaient leurs parents – Marion et Nico - à bord du petit voilier de course de 9 mètres. L'objectif ? Partir à la découverte des espaces sauvages de l’Atlantique Nord, au-delà du cercle polaire arctique.

    Après l’Irlande, l’Écosse et la Norvège en 2014, la famille a sillonné les fjords et archipels norvégiens (été 2015). Une aventure au rythme du soleil et de la force des vents retracé par ce film, raconté et pensé par les « kids ». Durant les différentes sessions de voyage, la famille a réalisé des vidéos hebdomadaires et un web documentaire. Elle a également mené des actions avec des écoles (notamment du pays fouesnantais) pour sensibiliser le jeune public à la protection des océans.
    Ce film au paysages sublimes et raconté par des enfants malicieux prend la forme d’un voyage au pays de la morue et du soleil de minuit où les montagnes tombent dans la mer et où les enfants jouent à Robinson.

    Dimanche 21 octobre, à 17 h, salle de spectacles de l’Archipel, à Fouesnant. Tout public.  Gratuit.
    La projection sera suivie d’un échange avec la famille Fabbri.

    Dimanche 21 octobre 2018, ensoleillé à Gouesnach                    François Cosquéric


  • Quimper

    L’école quimpéroise EMBA invitée du dîner d’État donné à l’Élysée, en l’honneur de M. Moon Jae-In, président de la Corée du Sud.

    Hier soir lundi 15 octobre, la directrice de l’école quimpéroise EMBA participait au dîner d'Etat offert par le Président Emmanuel Macron et son épouse, en l'honneur de M. Moon Jae-in, président de la République de Corée, et de Mme KIM Jung-Sook. Une reconnaissance de l’expertise historique de l’école, positionnée sur l’Asie depuis 1990 au travers de son cursus ISUGA, et dont la spécialisation Corée est en croissance constante depuis plusieurs années.

    Tapis rouge

    Au cours de cette soirée à laquelle participaient près de 200 convives, la directrice de l’EMBA Magali Kervinio a pu échanger avec de nombreuses personnalités des mondes diplomatique, politique, économique et de l’enseignement supérieur parmi lesquels les présidents Macron et Moon et leurs épouses respectives, Fabien Penone, ambassadeur de France en Corée du Sud, Béatrice Khaiat, directrice de Campus France, Éric Monnin, enseignant-chercheur et ancien judoka, ambassadeur de la francophonie pour les Jeux Olympiques de PyeongChang ou encore Fleur Pellerin, ancienne ministre et fondatrice de Korelya Capital.

    « Nous devons continuer à développer les échanges universitaires avec la Corée, afin de mieux servir le développement économique de nos deux pays » Ce furent les mots d’Emmanuel Macron à Magali Kervinio à l’issue de ce dîner placé sous le signe de la coopération entre les deux pays. Plus tôt dans la soirée lors de son discours officiel, le Président français a exprimé sa satisfaction « de voir avancer à grands pas la politique de rapprochement entre les deux Corées », en remerciant Moon Jae-in « pour son action en faveur de la Paix, menée depuis sa prise de fonction en 2017, favorable à l’équilibre géopolitique de la zone Nord-Est de l’Asie, et plus largement à l’équilibre mondial ». Un plan d’action pour accentuer « la coopération scientifique et technologique » entre les deux pays a également été évoqué.

    Tapis rougeDepuis leur investiture à la même période, les deux chefs d’État « mènent des politiques similaires » s’est réjouit le Président Moon Jae-in, avec une volonté commune de réforme et « de créer de nouveaux moteurs de croissance [dans les énergies renouvelables notamment], en mettant l'accent sur l'innovation et en essayant de se préparer efficacement à la quatrième révolution industrielle ».

    Des relations au beau fixe donc, à suivre pour l’EMBA dans le développement des échanges inter-universitaires et dans l’intégration des diplomés dans ce pays.  

    Une conférence d’Eric Monnin début 2019 à Quimper

    À l’occasion de ce dîner, le vice président de l’Université de Franche-Comté, ancien sportif de haut niveau, historien et sociologue du sport français Eric Monnin à confirmé qu’il interviendrait début 2019 à l’EMBA, au travers d’une conférence sur le management du sport et l’interculturalité avec les pays asiatiques.

    Mardi 17 octobre 2017, couvert puis crachin à Gouesnach         François Cosquéric


  • Fouesnant


    L’histoire de la Jeanne d’Arc

    L'Archipel. Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, l’Archipel, le pôle d’action culturelle de Fouesnant-les Glénan en parenariat avec l'association des anciens marins des bâtiments JEANNE D'ARC et escorteurs, proposent d’embarquer pour une traversée dans l’histoire de la Jeanne d’Arc, mythique croiseur - porte-hélicoptères, à travers le récit des hommes qui l’ont connu et qui ont à coeur de faire vivre sa mémoire, des photos, du petit matériel de bord ainsi que des pièces de marcophilie (étude des marques et des oblitérations postales) navale au gré des escales du bateau.

    La Jeanne

    L’histoire du navire. Plusieurs navires portèrent ce nom prestigieux mais le dernier fut un porte-hélicoptères.
    Construit à Brest il fut mis en service le 16 juillet 1964. D’une longueur de 181 mètres (dont un pont d’envol de 62 mètres) et d’une largeur de 24 mètres, il accueillait à son bord 46 Officiers, 280 Officiers Mariniers, 193 Matelots et Quartier Maîtres mais aussi 158 Officiers élèves qui ont
    suivit leurs cours de théorie à l’Ecole Navale à Brest, soit un total de 677 personnes.


    La JeanneLa « Jeanne » fut l’ambassadrice de la France autour du monde pendant 45 ans. Navire de prestige ayant parcouru sur mer plus de 3 millions de kilomètres et effectué 764 escales dans 86 pays, il a accueilli de fastueuses réceptions et des visites de personnalités. Mais la « Jeanne » n’en fut pas moins un bâtiment militaire qui pouvait intervenir en cas de crise.

     Opérations humanitaires. Le navire fut engagé dans des opérations humanitaires (notamment le 4 avril 1988. lorsque l’équipage de la Jeanne sauva en mer de chine 40 boat-people vietnamiens) mais aussi dans des interventions comme la libération des otages à bord du voilier Ponant, en 2008.

    Le 27 mai 2010, la Jeanne d’Arc a accosté à Brest pour la dernière fois et le 1er septembre 2010, le drapeau a été abaissé.                    En 2014, elle a quitté Brest pour Bassens afin d’être démantelée.

    Exposition sur la Jeanne. Du vendredi 14 au jeudi 27 septembre 2018.
    Entrée gratuite, sur les horaires d’ouverture de l’Archipel et les soirs de spectacles.
    l’Archipel, 1 rue des Îles, Fouesnant, ouverture exceptionnelle ce samedi 15 et dimanche 16 septembre, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

    Vendredi 14 septembre 2018, couvert à Gouesnach                        François Cosquéric





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique