• Il pleut... les postes de relevage risquent de déborder

    Par temps de pluie, d'énormes surplus de volumes ont été enregistrés dans la station d'épuration de Moulin-du-Pont. Problème.

    Les eaux de pluie peuvent provoquer des débordements dans l'un ou l'autre des 30 postes de relevage.

    Dans le courant de l'année 2016, le syndicat va procéder à des vérification chez les particuliers. Déjà, vérifiez par vous-même que les eaux de gouttières ne parasitent pas les eaux sales envoyées à la station d'épuration.

    Campagne de contrôle. Sur les communes adhérentes au syndicat des eaux. Le principe ? On envoie des fumigènes dans les canalisations... Gare si une fumée blanche sort par le conduit de la gouttière.

    François Cosquéric


  • La station d'épuration, à Moulin du Pont

    3 millions d'euros. La station d'épuration est opérationnelle. Après 2 ans de réglages, d'adaptation des mesures... Coût, 3 millions d'euros pour une capacité de 15 000 habitants. Aujourd'hui, son débit journalier est de 4 000 m3.

    Merveille de Technologie. Dégraisseur et desableur ; filtration biologique : réduction des odeurs ; bassin biologique où les bactéries se nourrissent de la pollution des eaux... et la digère ; traitement tertiaire : désinfection avant rejet en milieu naturel. Environnement préservé de l'anse de Moulin du Pont.

    François Cosquéric


  • Lagunes d'assainissement : Hors service

    La mise en fonctionnement de la station d'épuration, à Moulin du Pont (Pleuven) a signée l'arrêt de "mort" des trois lagunes exploitées par le syndicat des eaux de Clohars-Fouesnant. Elles sont remplacées par trois postes de relevage à Kerorian, Saint-Tudy et au Dourmeur.

    Quelle utilisation pour ces lagunes, aujourd'hui abandonnées ?

    Une étude a été menée à la demande du syndicat des eaux. Il s'agissait de connaître le volume et la qualité des boues. Résultat positif en ce qui concerne leur qualité : non polluées (métaux, etc.).

    Evacuation des boues. Des agriculteurs vont prendre en charge l'évacuation des boues - non polluées - pour un épandage sur leurs terres. Une solution appréciée, car cela revient à moins cher que de faire traiter ces boues dans une usine.

    L'aménagement du site. D'après une étude, le projet se chiffrait à 700 000 € pour la création d'un plan d'eau, d'un observatoire dans un parc paysager, etc.

    Trop cher. Le projet initial tombe à l'eau pour une solution à minima. C'est-à-dire, une réhabilitation des sites en zone naturelle, avec des mouvements de terrain par le biais des déblais des digues existantes.

    François Cosquéric


  • Elections régionales : participation en hausse au 2eme tour

    Dans les communes du Pays fouesnantais

     Les meilleurs scores des listes (en %)                                Jean-Yves Le Drian (PS) : 55,77 % à Pleuven.                                         Marc Le Fur (LR - UDI) : 45,68 % à Benodet.                                   Gilles Pennelle (FN) : 20,49 % à Gouesnac'h.

    Les + faibles scores des listes (en %)                           Jean-Yves Le Drian (PS) : 34,80 % à Benodet.                                       Marc Le Fur (LR - UDI) : 24,00 % à Pleuven.                                      Gilles Pennelle (FN) : 16,63 % à Fouesnant.

    Les résultats par commune

    Benodet. Inscrits : 2998 ; Votants : 1891 (63,08 %) ; Abstentions : 1107 (36,92 %) ; Blancs ou nuls : 72 ; Exprimés : 1819.

    Marc Le Fur (LR - UDI) : 831 (45,68 %) ; Jean-Yves Le Drian (PS) : 633 (34,80 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 355 (19,52 %).

     

    Clohars-Fouesnant. Inscrits : 1626 ; Votants : 972 (59,78 %) ; Abstentions : 654 (40,22 %) ; Blancs ou nuls : 44 ; Exprimés : 928.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 392 (42,24 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 362 (39,01 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 174 (18,75 %).

     

    Fouesnant. Inscrits : 8649 ; Votants : 5248 (60,68 %) ; Abstentions : 3401 (39,32 %) ; Blancs ou nuls : 286 ; Exprimés : 4962.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 2324 (46,84 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 1813 (36,54 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 825 (16,63 %).

     

    Gouesnac'h. Inscrits : 2244 ; Votants : 1363 (60,74 %) ; Abstentions : 881 (39,26 %) ; Blancs ou nuls : 70 ; Exprimés : 1293.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 681 (52,67 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 347 (26,84 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 265 (20,49 %).

     

    La Forêt-Fouesnant. Inscrits : 2893 ; Votants : 1765 (61,01 %) ; Abstentions : 1128 (38,99 %) ; Blancs ou nuls : 78 ; Exprimés : 1687.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 742 (43,98 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 634 (37,58 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 311 (18,44 %).

     

    Pleuven. Inscrits : 2243 ; Votants : 1377 (61,39 %) ; Abstentions : 866 (38,61 %) ; Blancs ou nuls : 77 ; Exprimés : 1300.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 725 (55,77 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 312 (24,00 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 263 (20,23 %).

     

    Saint-Evarzec. Inscrits : 2800 ; Votants : 1664 (59,43 %) ; Abstentions : 1136 (40,57 %) ; Blancs ou nuls : 87 ; Exprimés : 1577.

    Jean-Yves Le Drian (PS) : 845 (53,58 %) ; Marc Le Fur (LR - UDI) : 441 (27,96 %) ; Gilles Pennelle (FN) : 291 (18,45 %).

    François Cosquéric

     


  • Encore des modifications... à la CCPF

    Statuts. Désormais, le conseil municipal n'est plus appelé à définir l'intérêt communautaire, lorsque l'exercice des compétences obligatoires et optionnelles est subordonné à la reconnaissance de leur intérêt communautaire et que sa détermination par l'assemblée (CCPF) est à la majorité des 2/3.

    Transfert de compétences. Il s'agit de l'assainissement non-collectif ; de l'acquisition et de la maintenance des vidéoprojecteurs et des tableaux numériques dans les écoles du territoire fouesnantais ; de l'aide à la mobilité et de la création et de la gestion des Maisons de services au public. Cette dernière devant accueillir les services hébergés aujourd'hui au rez-de-chaussée du siège communautaire.

    Syndicat des eaux. Dans le cadre du schéma départemental de coopération intercommunale, il est prévu de faire fusionner le syndicat des eaux de Clohars-Fouesnant avec la communauté de communes du Pays fouesnantais. Dès le 1er janvier 2017 ? Ou alors au 1er janvier 2018 comme le souhaitent les élus du cantons.

    François Cosquéric





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique