• Les Bonnets Rouges rebondissent

    220 BONNETS ROUGES se réunissaient à Carhaix, samedi dernier

    Ils rebondissent. Une réunion qui démontre que les Bonnets Rouges sont loin d'être à terre, malgré l'échec du 14 juin.
    " L'ambiance était bonne, les tensions étaient loin du premier plan. En raison peut-être de quelques prises de consciences, ça a beaucoup parlé d'unité... " Jean-Pierre Le Mat a donné son analyse sur un mouvement qui doit se structurer.

    Les questions d'actualité ?
    - la réforme territoriale,
    - la "Ségotaxe" (nouvelle monture de l'écotaxe),
    - les procès de Bonnets Rouges. 

    REFORME TERRITORIALE

    Le dernier sondage LH2 commandé par la presse régionale a montré que près de 80% des Bretons seraient pour le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne. De même, que les habitants de Loire Atlantique, et que 2/3 des habitants de l'ensemble des Pays de la Loire. Cette idée a fait un grand bond dans l'opinion publique.


    Le représentant de Bretagne Réunie a rappelé deux choses :
    " la Loire Atlantique représente près de 40% du PIB de la Bretagne historique. Nantes en investissant dans l'arrière pays gagnerait du poids dans son rôle de plaque tournante commerciale entre la péninsule et le continent. Et de l'autre côté, la Basse Bretagne trouverait enfin la stratégie de désenclavement qu'on demande.
    Une manifestation de masse pour la réunification est prévue en septembre. Date exacte non précisée à ce jour.

    Le sondage révèle aussi que 2/3 des habitants de Bretagne et des Pays de la Loire sont "favorables" ou "plutôt favorables" à la fusion des deux régions.

    Pour les Bonnets Rouges, une fusion serait un vrai danger pour la Bretagne :
    - Pour notre identité qui serait noyée dans cet ensemble du Grand Ouest. Le caractériel breton se retrouverait dissout et neutralisé dans cette mass-région.
    - Pour notre économie : du label "produit en Bretagne"  au festival des vieilles charrues, l'image de la Bretagne est un gros moteur économique, noyer l'image signifierait aussi noyer ce moteur. Auxiette, Ayrault et les copains PS pourraient continuer à leur guise une politique anti-péninsulaire et n'enrichir que les grandes agglomérations. Si Auxiette met cette idée en avant, c'est bien parce que contrairement à une dissolution des Pays de la Loire qui lui ferait perdre toute influence, la fusion lui ferait augmenter son pouvoir et son assise.
    -au niveau de la cohérence de gestion, c'est aussi une aberration. La problématique économique de la Sarthe n'a rien à voir avec celle du Finistère. Faudra pas compter sur cet ensemble pour parier sur le maritime ou le désenclavement la Basse-Bretagne.


    ECOTAXE 2 ou SEGOTAXE

    Thierry Merret en a parlé...

    - Les marchandises, sur l'ensemble du territoire et pas seulement les axes avec portiques seront taxées à hauteur de 2.5% au lieu de 5% dans la version initiale. L'agro-alimentaire et les routiers sont loin d'être sortis d'affaire et ce rajout d'imposition signifiera au mieux une hausse des prix pour le consommateur, au pire une baisse des revenus pour des secteurs déjà en crise (c'est censé être le consommateur qui paye cette taxe au final, mais Merret est persuadé que la grande distribution saura une fois de plus mettre la pression sur les PME).

    - Les routiers seront toujours obligés d'installer le matériel à leur frai, ils risquent 15 000 euros d'amende si ils ne se soumettent pas.

    - La part d'écomouv dans les bénéfices a augmenté. C'était 33% de qui devaient revenir à l'entreprise italienne dans la version initiale, maintenant c'est 50%.

    Dans l'agro-alimentaire, la situation reste préoccupante.

    LE PROCES DU 4 AOUT

    Le "groupe des crêpiers" (les 6 interpellés pour avoir lancé des oeufs et de la farine sur la maison de Jean-Marc Ayrault), passera en comparution le 4 août. L'occasion d'une tribune pour la modique somme de 150 € (peine maximale)... L'ambiance sera pacifique et festive pour cette action.
    - Des biligs seront installés devant le tribunal, de même qu'un stand avec des produits BR : t-shirts, autocollants, livres, etc ... 10% seront reversés au Collectif.
    - Prévoir un petit couteau de poche style opinel pour manger lescrêpes ou préparer le sandwich. A la sortie du tribunal, tout le monde brandira son opinel fermé, afin de signifier le ridicule de cette accusation, ce sera mentionné dans les médias, friands de ce genre de provocations.
    - Cri de guerre à la sortie du tribunal. Les 6 inculpés pousseront ce qui est devenu le cri de guerre des BR :                                             "Breton, quel est ton métier ?"                                        Auquel tout le monde répondra : "HAHOU, HAHOU, HAHOU !!!" (référence au film 300).  

    Source : Ronan ha Yoran

    eek Mercredi 9 juillet 2014, c'est l'été à Gouesnac'h

     

     

    « Dernier jour d'écoleDuo d'artistes au Drennec »