• Les inônes de Xavier Privé

    Clohars-Fouesnant

    L'iconocraphie de Xavier Privé

    L’idée de partage l’a amené à Clohars-Fouesnant dans les locaux du Caillou-blanc pour exposer Les inônes de Xavier Privéson travail sur l’iconographie. Un retour aux sources pour Xavier Privé qui, voici 2 ans a effectué son service civique à la communauté de l’Arche. « À la base, je suis passionné par l’histoire de l’art. Je n’appréciais pas l’iconographie au départ. Le déclic s’est produit lorsque j’ai découvert la spiritualité qui se dégage de l’icône. »

    Il choisi comme mode d’expression, l’art liturgique orthodoxe.

    Formé au métier de graphiste dans un lycée )à Auray, puis à Jolevere à Nantes, Xavier suit un stage de perfectionnement à Versailles. Auprès d’un prêtre catholique, Egon Sendler, il apprend à mieux maîtriser l’outil.

    Les inônes de Xavier PrivéLes inônes de Xavier Privé

    Les inônes de Xavier Privé

    Depuis 5 ans, Xavier Privé effectue ses recherches en s’appuyant sur la tradition. Ainsi, il trouve sa source d’inspiration dans les fresques des monastères, représentant par exemple des saints, des scènes théologiques, etc. De même, il travaille beaucoup en lien avec facebook de manière à échanger des schémas iconographiques. 

    Les inônes de Xavier PrivéLes inônes de Xavier Privé

     

     

     

     

     

    La technique ? Il s’agit de pigments naturels ou chimiques, liés avec du jaune d’œuf et une goutte de vodka. Le tout fait que le rendu des couleurs est plus lumineux.

    François Cosquéric

    Vendredi 6 décembre 2013, couvert à Gouesnac'h

    « Nicolas Quilliec exposeLa légende de Saint-Nicolas »