• Solidarité Pakigangay

    L’association Pakigangay est solidaire des Philippins. Rencontre avec…
    Jean-René Blaise, président de l’association Pakigangay qui compte une centaine d’adhérents.

    Comment faîtes vous connaître l’association ?
    L’année passée, nous avons mené des actions pour présenter l’association. Par exemple, en sorties des messes célébrées à Benodet, au bourg et au Drennec à Clohars, à Saint-Louis à Brest… Nous avons rencontré les enfants de la catéchèse du Guilvinec-Penmarch qui avaient organisé une action qui a permis de récolter 130 €. À Gouesnac’h, l’école Notre-Dame a également conduit une belle action. Et puis, l’association était présente au forum organisé à Kerustum Quimper, ainsi qu’au forum départemental de la solidarité international à Quimper.

    Solidarité Pakigangay


    Où se situent les actions de l’association Pakigangay ?
    Notre aide est indispensable pour permettre aux enfants défavorisés de Maasin et aux familles bénéficiaires de nos actions, de progresser dans leur quotidien.
    L’association soutient quatre projets : un centre d’accueil d’enfants des rues dénommé le foyer Saint-Joseph, l’école de Lipog où sont accueillis 220 enfants, Speed-Center qui est une école spécialisée pour les enfants à handicap, ainsi que des familles en difficultés qui résident dans le quartier Colo.


    Concrètement, quelles sont vos actions ?
    Lors de son séjour en juin dernier aux Philippines, le père Armand Guézingar a mis du riz à disposition des familles de Purok Kolo. Il a également remis les 200 € récoltés par l’école Notre-Dame des Victoires qui vont répondre aux besoins urgents à l’école de Libog. Aujourd’hui, l’association compte 27 parrains qui contribuent à faire des dons pour les enfants du foyer Saint-Joseph. Une aide de 11 500 € va permettre à 35 enfants de suivre une scolarité normale.


    Quels sont vos projets pour l’année à venir ?
    C’est de développer le parrainage pour les enfants du foyer Saint-Joseph. Si possible, de passer le nombre d’enfants aidés à 40, tout en maintenant le parrainage à 25 € mensuels. Poursuivre la distribution de riz à 32 familles, de doter de WC et de douches le quartier Colo. Ce sera de répondre aux besoins d’urgence alimentaire pour les enfants les plus pauvres scolarisés à l’école de Libog et, la mise en place d’un moyen de locomotion pour les habitants d’Estralla.

    François Cosquric

    « TraditionUn coq de feu »