• Ulla, en coup de vent

    La tempête Ulla a soufflé très fort                      Dans la nuit de vendredi 14 à samedi 15 février.

    159 km/h, c'est le pic des rafales qui a été enregistré, à 17 h, à la Pointe Saint-Mathieu, Plougonvelin. Voire, à 185 km/h au Cap de la Chèvre. Le pic de la tempête se situait entre 23 h et minuit.

    50 000, c'est le nombre de foyers privé d'électricité en Finistère. Sur l'ensemble de la Bretagne, en début de soirée ce sont 100 000 foyers qui étaient plongés dans le noir. Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

    Dans le Pays fouesnantais, la chute d'arbres a mis les sapeurs pompiers a contribution. A Pleuven, sur le site de Quai 29 du centre Leclerc, une partie de la toiture du magasin Picard s'est envolée vers 19 h.

    1954. Chaque dépression ou, anticyclone, est baptisé, selon un ordre alphabétique, depuis 1954 à l'université libre de Berlin. Après Ulla, la prochaine tempête s'appellera  Violetta, puis Waltraud, Xena...

    Un record. A Brest, Météo-France a mesuré 639,5 mm d'eau entre le 1er décembre 2013 et le 12 février 2014. Durant l'hiver 1994-1995, on avait enregistré 687 mm.

    François Cosquéric

    Samedi 15 février 2014, ensoleillé à Gouesnac'h.

    « Activités périscolairesFnaca Gouesnac’h Bénodet »