• Un tourneur sur bois solidaire

    Mon enveloppe en bois cache un mécanisme bien utile au quotidien et je mesure une quinzaine de centimètres de longueur. Qui suis-je ?

    Tourneur sur boisUn stylo. Le travail du tourneur - en l'occurence Pierre Scordia - consiste à percer un trou de 7 mm de diamètre à l’intérieur de deux morceaux de bois qui, ensuite vont accueillir le mécanisme du stylo. La finition ignore le  collage. Ici, les essences de bois font la part belle aux meilleurs veinages : olivier, bois de rose, zébrano, poirier, ébène, etc. Chaque stylo est unique

    À une encablure du port de plaisance de Penfoul, à Benodet, son atelier est niché tout au fond du jardin. Louis dispose d’une matière première de premier choix (châtaignier, poutre d’if, lilas, orme…) et d’un outillage adéquat (gouges à creuser et à profiler, racloirs, planes, papier de ponçage) et l’indispensable tour. « Plusieurs variétés de bois offertes au père Armand Guézingar par les habitants de Leyte, ont retenu mon attention de tourneur, » sourit Louis Scordia. Pas seulement, car son choix associe globalement vingt-cinq variétés de bois qui ont été utilisés pour la fabrication de 170 stylos.

    Samedi 11 août (14 h à 20 h) et dimanche 12 août (9 h 30 à 18 h), sous le porche de l’église Notre-Dame de la Mer, vente de stylos en bois au profit du « comité Philippines ».

    Vendredi 10 août 2012 : ensoleillé à Gouesnac'h et à Bénodet.

    « Jumelage Gouesnac'h VenthonLes Savoyards sont à Gouesnac'h »