• ADIL : ça sert à quoi ?

    CCPF. L'agence départementale d'information sur le logement assure une mission... d'informations sur tout ce qui touche l'habitat pour des questions techniques, juridiques, financières et fiscales.

    400 personnes du territoire de la CCPF font appel, chaque année,  aux services de l'ADIL. Notamment durant les permanences au siège communautaire, à Fouesnant.

    Depuis le 1er janvier 2016, l'ADIL accompagne les accédants à la propriété, dans le cadre de demandes d'aides versées par la CCPF au titre du PLH.

    La contribution financière de la CCPF est de 8 498 € (en 2016), soit 0,33 €/habitant.

    François Cosquéric


  • CCPF : quels investissements en 2016

    Sur le budget général de la CCPF, les restes à réaliser 2015, sont de 1 475 099 € et les nouvelles dépenses 2016, sont de 7 145 000 €. Total d'investissements pour l'année 2016 : 8 620 099 €.

    Des restes à réaliser...                                                                        - Centre de secours Fouesnant-Pleuven : nouvelle dépense, 50 000 € soit en tout 428 423 € ;                                                                         - Travaux route de Guénodou, nouvelle dépense, 570 000 €, soit en tout 584 622 €.

    Projets pour l'année 2016... 

    - Subventions d'investissement communes, 750 000 €

    - Subventions d'investissement électrification, 700 000 €

    - Extension des services en modulaires, 450 000 €

    - Maison des services au public, 200 000 €

    - Travaux sur bâtiments gendarmerie, 550 000 €

    - Montée en débit, 530 000 €

    - Route du Cranic - Pontalec, 280 000 €

    - Accès déchetterie et centre de tri, 650 000 €

    - Voirie communautaire, 500 000 €

    - EHPAD,340 000 €

    - Véhicules, 150 000 €

    - Matériel et mobilier, 100 000 €

    - Informatique, 240 000 €

    - Equipements sportifs, 210 000 €

    - Autres bâtiments, 120 000 €

    - Riviera Bretonne, 60 000 €

    - Vélo - route, 325 000 €

    - Programme rando, 130 000 €

    - Acquisitions foncières, 300 000 €

    François Cosquéric


  • Le Pôle déchet de la CCPF

    Le budget 2016 CCPF de la collecte des ordures ménagères est de plus de 5 millions d'euros.

    Au titre des investissements... 2 347 337 €

    Des restes à réaliser pour 42 000 € (déchetterie de Benodet, colonnes enterrées, matériel).

    De nouvelles dépenses, bardage et toiture sur 2 bâtiments, 144 000 €.

    - Extension de la déchetterie de Kerambris, 135 000 000 €

    - Bennes OM, 400 000 €

    - Véhicule utilitaire benne, 30 000 €

    - Mur coupe-feu, 90 000 €

    - Colonne enterrées, 50 000 €

    - Bacs OM-CS, 40 000 €

    - Poubelles de plage, 30 000 €

    - Matériel et mobilier, 71 000 €

    - Entretien de bâtiments, 100 000 €

    François Cosquéric


  • Avis défavorable au plan de prévention
    PPRL. Tout en réaffirmant sa volonté d’adopter un plan de prévention des risques littoraux « Est Odet », le conseil communautaire du Pays fouesnntais réuni ce jeudi à Saint-Evarzec a formulé un avis défavorable sur le projet que leur a soumis le Préfet. En cause, une trop grande précipitation et un manque d’écoute.

    En 1865, une forte tempête de sud a ravagé la côte cornouaillaise. Il y a 150 ans, l’eau s’était engouffrée dans les terres du côté de Kerleven. L’événement pourrait se reproduire.
    Le conseil communautaire a voté contre le PPRL. Il regrette la méthode employée par le préfet : il manque entre 3 et 4 mois aux élus pour boucler tranquillement le dossier. La CCPF demande  la requalification de zones, la prise en compte des infrastructures existantes, une adaptation du règlement garantissant la pérennité des activités touristiques et l’introduction de la notion d’exemption pour des projets spécifiques.                                       
    Services de l’état. Le plan de prévention des risques littoraux a pour objectif de réglementer l’occupation des sols au travers de délimitations des zones exposées à l’érosion, aux risques de submersion. Le projet présenté semble être une adaptation et l’appropriation d’une stratégie de prévention des risques naturels. En tout cas, ils ne peuvent être trouvées sans une concertation entre les représentants des collectivités locales et l’état. Autre grief, la standardisation de la méthodologie employée pour caractériser les aléas.

    François Cosquéric


  • Pour le moment, la première place du podium revient à Pleuven (+ 10%). Benodet n'est pas en reste avec + 9%.

    A Clohars-Fouesnant, le conseil municipal a revu à la hausse de 1,50 % les taux des taxes locales, lors du conseil municipal du mardi 22 mars 2016. La taxe d’habitation passe à 11,92 % (au lieu de 11,74 %) ; la taxe foncière sur le bâti est de 15,49 % (au lieu de 15,26 %) et la taxe foncière sur le non bâti à 50,51 % (au lieu de 49,76 %).
    La section de fonctionnement du compte administratif 2015 donne un résultat de clôture excédentaire (686 930 €). Le budget primitif de la commune se monte à 2,5 millions d’euros                                                                                             En projet. Une étude va concerner la partie sud du bourg, en vue du transfert du terrain de sports et le projet de construction d’une nouvelle salle polyvalente.

    A Benodet, l'équipe de la majorité a votée 9 % d'augmentation lors du conseil municipal du vendredi 25 mars 2016.. La taxe d’habitation passe à 12,73 % ; la taxe foncière sur le bâti est de 16,98 % et la taxe foncière sur le non bâti à 56,34 %. La section de fonctionnement du compte administratif 2015 donne un résultat de clôture excédentaire de plus de 2,6 millions d'euros (hors restes à réaliser). Le budget primitif 2016 s'élève à 6,5 millions d'euros.

    A Pleuven, augmentation également des impôts locaux de 5 % et de 10 % lors du conseil municipal du lundi 21 mars 2016. La taxe d’habitation passe à 14,89 % (au lieu de 14,19 %) ; la taxe foncière sur le bâti est de 16,19 % (au lieu de 14,72 %) et la taxe foncière sur le non bâti reste inchangée à 34,45 %. Le budget primitif 2016 de fonctionnement s'élève à 1,7 million d'euros. 

    A la CCPF (communauté de communes du Pays fouesnantais), La fiscalité n'évolue pas pour l’année 2016, a t-on appris  lors du conseil du jeudi 24 mars 2016. . Les contribuables assujettis aux impôts locaux peuvent avoir le sourire avec le maintien aux mêmes taux des taxes locales. Soit, la taxe d’habitation à 9,97 %, la taxe sur le foncier non bâti à 2,53 %, la taxe sur le foncier bâti à 1,50 % et la cotisation foncière des entreprises à 22,76 %. La section de fonctionnement du compte administratif 2015 laisse un excédent de clôture de près de 3,6 millions d’euros en fonctionnement et un besoin de financement de 2,3 millions d’euros en investissement. Le budget primitif 2016 s'élève à 6,5 millions d'euros.

    François Cosquéric

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique